Support Joomla ®, guides et aide Joomla

Contactez nous !

  

Mettre son site en ligne depuis le local


Mettre un site en ligne signifie le rendre disponible aux internautes. On parle d'une mise en production, par opposition à la version de développement, qui ne doit être vue qu'en interne par ceux qui la développent.

Besoin d'aide ? Contactez-nous : support à partir de 65€ HT/heure

 Note : cette méthode concerne aussi bien la mise en ligne d'un site depuis le local, que la copie d'un site depuis un serveur (ou un emplacement de serveur) vers un autre.


Choix d'un hébergeur

Première étape de la mise en ligne d'un site, si vous n'en possédez pas déjà un : le choix d'un hébergeur.

L'hébergeur sera chargé d'héberger le site, c'est-à-dire de stocker sur le disque dur d'un de ses serveurs les fichiers et la base de données qui permettent à votre site de fonctionner.

Il existe bien sûr une multitude d'hébergeurs sur Internet, des plus réputés aux plus obscurs (voir nos propres offres d'hébergement).

    L'hébergeur est censé vous fournir :
  • un quota d'espace disque, qui définira l'espace alloué aux fichiers de votre site Web
  • un certain nombre de bases de données (1, en général, dans les offres de base)
  • des comptes email et Webmail
  • un compte FTP voire SSH vous permettant de vous connecter à votre serveur et y transférer des fichiers
  • un accès à une interface d'administration de type Plesk, ou au minimum phpMyAdmin
    Au final, vous aurez besoin :
  • du nom du serveur (machine hôte) sur lequel est hébergé le site
  • l'identifiant pour se connecter à votre base de données, généralement le nom de votre compte chez votre hébergeur
  • le mot de passe lié à cet identifiant
  • l'adresse pour se connecter à votre site via FTP (logiquement une adresse en ftp.votresite.com)
  • l'identifiant et le mot de passe lié à cet accès FTP, qui peuvent être différents des données de connexion à la base

Ces données et ces outils outils vous permettront de gérer et d'administrer votre site web de manière plus avancée, et donc de pouvoir le mettre en ligne.


Copier les fichiers

Seconde étape de la mise en ligne d'un site, la copie des fichiers via FTP.

Les fichiers du sites comprennent : les fichiers HTML et php, les images, les fichiers .JS (Javascript), les fichiers de configuration divers (.INI), ou encore le fichier .htaccess.

Le contenu du site, en revanche (articles, noms des menus... en fait toutes les données textuelles) sont dans la base de données. Cette dernière ne peut pas se copier de la même manière, il faudra utiliser une procédure différente.

Au moyen de l'identifiant et du mot de passe fournis par votre hébergeur, connectez vous à votre site par l'intermédiaire d'un client FTP :

Connexion à un serveur avec un client FTP (ici FileZilla) :
Client FTP

Le client FTP vous permet de naviguer sur l'espace réservé à votre site sur le serveur, avec un explorateur similaire à celui de Windows.

Dans la zone de gauche, vous voyez le contenu de votre disque dur. Placez-vous dans le répertoire contenant vos fichiers de site en local.

Dans la zone de droite, vous voyez le serveur distant, ou plus exactement l'espace qui vous été alloué sur ce serveur.

 Note : si vous avez souscrit à une offre d'hébergement sur un serveur mutualisé, vous partagerez en effet le disque dur de la machine avec d'autres sites. Vous n'aurez donc accès qu'à un espace limité du serveur. En revanche, si vous avez souscrit à une offre d'hébergement avec serveur dédié, vous aurez accès à l'intégralité du serveur : la machine vous est intégralement réservée. Evidemment, l'option serveur dédié est plus chère.

L'objectif est de copier l'intégralité des fichiers de votre site sur le serveur, à la racine de votre espace. Vos accès FTP devraient vous y emmener directement. Copiez tous vos fichiers dans le répertoire en question, en préservant intégralement la structure du site local (répertoire et sous-répertoires).

 

Exemple : copie des fichiers dans le répertoire :
Client FTP

 Note : dans le cas où vous avez un accès SSH (connexion FTP sécurisée), vous devriez avoir accès à l'ensemble du serveur, y compris aux répertoires systèmes normalement cachés. Votre site devra se placer dans le répertoire gérant les documents du serveur, le plus souvent www, ou httpdocs, ou htdocs, ou encore public_html. En cas de doute, demandez à votre hébergeur.

Une fois l'intégralité des fichiers sur le serveur, il faudra modifier le fichier configuration.php situé à la racine du site. Faites une copie de sauvegarde du fichier en local, avant de le modifier.

Cette opération est indispensable car vous allez modifier l'emplacement de la base de données. Il faut donc indiquer à votre site Joomla où se trouve cette base, mais également lui donner l'identifiant et le mot de passe d'utilisateur autorisé à se connecter à cette base, or ces données sont propre au serveur sur lequel se trouve la base.

En ouvrant le fichier configuration.php on y retrouve les équivalences des champs des Paramètres de la base de données :

Fichier de configuration Joomla

Fichier de configuration Joomla

En modifiant ces informations à la main avec les données correctes, vous pourrez établir la connexion du site sur le serveur à la base de données.

    Les éléments à modifier sont :
  • var $host = ‘localhost’; : le nom du serveur. Cette valeur devrait logiquement rester localhost, à moins que votre hébergeur vous spécifie un nom de serveur différent
  • var $user = ‘utilisateur’; : l'identifiant utilisé pour se connecter à la base de données
  • var $password = ‘motdepasse’; : le mot de passe utilisé pour se connecter à la base de données
  • var $db = ‘basededonnes’; : le nom de la base de données

Une fois le fichier modifié, chargez-le sur le serveur et écrasez le fichier à distance.


Importer la base de données dans le nouveau site

Une fois les fichiers copiés sur le serveur, il faut donc lier le site avec la base de données, afin que le contenu puisse être affiché dans les articles, les menus, etc.

Pour importer et exporter une base de données, vous pouvez consulter notre guide complet.

Si vous avez commis des erreurs dans la modification du fichier configuration.php, en tentant d'accéder au site, vous verrez des messages d'erreur assez explicites.

Erreur de connexion à la base de données : nom de base incorrect :
Erreur de connexion à la base de données

Erreur d'identification MySQL : identifiant ou mot de passe incorrect :
Erreur MySQL

Utilisez l'outil phpMyAdmin de votre hébergeur pour accéder à votre base de données (chez l'hébergeur OVH, notez que phpMyAdmin est disponible à cette adresse.


Quelques conseils

Si tout s'est correctement passé, votre site est désormais en ligne, et accessible à tout le monde.

Parmi les conseils que nous pourrions vous donner, c'est notamment d'utiliser le pied de page pour créer des liens vers des pages Mentions légales, Qui sommes-nous ? ou Contact.

La page Mentions Légales est désormais obligatoire sur tout site hébergé en France. Pour avoir plus d'informations à ce sujet, rendez-vous à cette adresse. Des Conditions générales d'utilisation sont aussi indispensables. Enfin, si votre site se destine à être une boutique, pensez également aux Conditions générales de vente et autres politiques de remboursement.

La page Qui sommes nous ? permet de présenter votre site, votre société, qui vous êtes. Ne la négligez pas.

Enfin, la page Contact est elle aussi capitale : elle permet aux internautes, mais aussi éventuellement aux annonceurs, de prendre contact avec vous. C'est, là encore, une page indispensable.

Pour le reste, bon vent et bonne chance avec votre site Joomla !

Besoin d'aide ? Contactez-nous : support à partir de 65€ HT/heure

Astuces et Conseils

Si votre hébergement est chez OVH, la procédure classique consistant à ajouter à votre fichier .htaccess la ligne php_value register_globals Off ne fonctionnera pas.

En effet OVH a modifié la configuration de ses serveurs. Pour désactiver le Register globals il faut ajouter cette ligne : SetEnv REGISTER_GLOBALS 0

Lors de l'installation de Joomla il faut modifier certains droits sur les dossiers et fichiers. Si votre hébergement est chez OVH, il faut savoir que leurs serveurs n'acceptent pas les CHMOD 777 sur les dossiers. Il faut mettre un CHMOD 755.

Lorsque vous trier votre liste d'articles pour n'afficher que ceux d'une section voire d'une catégorie donnée, si vous cliquez sur Nouveau, le nouvel article sera directement dans la section et dans la catégorie avec lesquelles vous avez filtré vos articles.


Attention : les noms de tous les fichiers (documents, images) comme ceux des répertoires doivent s’écrire sans accents, sans espaces, et sans caractères spéciaux autres que - (tiret) _ (underscore) ou . (point). Les majuscules sont tolérées, mais sont dispensables.
Exemples de nommage corrects : image-du-chateau.jpg, le_chateau.jpg, chateau.jpg
Exemples de nommage incorrects : image du chateau.jpg, château.jpg


Attention : les seuls formats d’images tolérés sont JPG (ou JPEG), GIF et PNG. Les formats BMP, PSD, TIFF et autres sont fortement déconseillés.


Qui est Support Joomla! ® ? | Plan du site | Mentions Légales | Nous contacter









Le nom Joomla!® est utilisé sous license limitée de Open Source Matters, qui reste le propriétaire mondial de la marque.
Support Joomla n'est ni affilié à Open Source Matters ou au projet Joomla!®, ni approuvé par eux.

http://www.support-joomla.com/ is not affiliated with or endorsed by the Joomla! Project or Open Source Matters.
The Joomla! name and logo is used under a limited license granted by Open Source Matters the trademark holder in the United States and other countries.

Support Joomla est basé sur le template JA Purity II par JoomlArt